Historique et témoignage

L’association Polysongs a été créée en 2002. A partir de 2004 elle a organisé des bars solidaires, à l’espace St JO avec des serveurs handicapés.

En 2006 elle a été choisie par le directeur de Jean Arp pour tenir le bar du théâtre et y faire de la restauration les soirs de spectacle.

Le but principal de l’association, c’est le travail des personnes handicapées dans le milieu ordinaire. Nous avons donc mis au point ce projet. (il a fallu 6 mois d’études, le concours de HDSI et le soutien d’organismes tels que France Active afin de financer les premiers investissements)

L’Autrement Bon démarrait donc le 6 octobre 2006 avec 3 employés handicapés (Audrey, Gilles et Christophe) et un gérant Laurent. Depuis, ce sont 15 personnes handicapées qui ont travaillé plus ou moins longtemps à l’Autrement Bon.

Il a été clair rapidement que les seules soirées théâtre , une 60taine par saison, ne permettaient pas à l’Autrement Bon de survivre financièrement, ni de donner assez d’occupation aux personnels. C’est alors que nous avons organisé des soirées cabaret avec des artistes, très bons amateurs ou professionnels, qui acceptaient de venir bénévolement afin de soutenir notre action.

C’est ainsi que, lors de la dernière saison 2013-2014 nous avons organisé :

  • 61 soirées cabaret
  • 5 thés dansants
  • 6 bars solidaires

avec pour personnel Josselin et Fatah cuisiniers en situation de handicap, Jean François serveur handicapé et, pour les soirées très fréquentées le concours de bénévoles de l’association ou d’extras, anciens employés en situation de handicap tels que Valérie, Jean Philippe ou Gilles.

Nous n’avions plus de gérant mais le cuisinier Josselin est titulaire d’un CAP de cuisine.

Patrick et moi-même les avons encadrés avec une réunion de travail tous les mardis et une présence sur place très fréquente.

Cette organisation semblait convenir et à la direction de Jean Arp, et aux techniciens du théâtre qui venait dîner fréquemment, au public du théâtre qui venait avant et après les spectacles de plus en plus nombreux, et au public des soirées cabaret qui nous ont envoyé de très nombreux témoignages de félicitation et maintenant d’encouragement. Je n’oublie pas les groupes qui ont été reçus dans la salle et qui ont témoigné de la bonne tenue de notre restaurant aussi bien au niveau nourriture que de l’accueil. Beaucoup de ces témoignages se trouvent déjà dans le livre d’or. N’hésitez pas à y inscrire vos impressions.

Pour finir je dirai que, en 8 ans, nous n’avons eu aucune réclamation d’intoxication alimentaire.

Mireille Milsant-Déréthé, membre fondatrice de l’Autrement Bon et responsable de la communication.

Témoignage d’un habitué de l’Autrement bon et de son fils autiste:

Chère Mireille

J’ai été très touché qu’à l’occasion de la réunion d’information et de soutien au bar solidaire « l’Autrement Bon », vous évoquiez Sacha (mon fils autiste âgé de 18 ans) que j’ai amené plusieurs fois avec moi

Notamment cette soirée magique (hommage à Charles Trenet+ florilège de chansons françaises), ou nous sommes restés presque 2 heures et demie (un record absolu pour Sacha), et qu’au milieu du deuxième concert il en enlevé le casque anti bruit qu’il porte presque en permanence à cause de son hyperacousie.

Si comme je le crains, l’association ne peut plus continuer, cela nous manquera à Sacha et à moi, j’ajoute qu’ayant dîner 4 ou 5 fois, nous n’avons jamais été malades et que je suis totalement convaincu de l’infondé des reproches qui vous sont faits.

Soyez assurée de mon soutien, restons en contact.

Très cordialement

Dominique Lecoq